Les différents types de sauvegardes

Publié par Johannes RABEYRIN le

Je partage ce sujet suite à des lectures concernant une des bonnes pratiques IT permettant la disponibilité des données et la lutte contre certaines menaces (ransomware, …) : la sauvegarde des données du Système d’Informations.
Je considère que la sauvegarde est l’action primordiale pour sécuriser tous types de données qu’une entreprise ou un particulier.

Intéressons nous aux différents type de sauvegardes ainsi que leurs avantages / inconvénients.

Introduction

Pré-requis

La sauvegarde consiste à dupliquer et à mettre en sécurité des données présentes dans le Système d’Information (SI).
Il existe de nombreux types de sauvegardes, permettant de couvrir plusieurs choix techniques et s’adaptant aux différents besoins et contraintes.
Nous nous intéresserons aux avantages et inconvénients de chaque type de sauvegarde pour pouvoir choisir le ou les bonnes façons de sauvegarder ses données. Je précise « le ou les » car plusieurs types de sauvegarde peuvent composer votre stratégie de sauvegarde.

Chaque cas nécessitera donc une analyse personnelle en fonction des besoins et contraintes ( comme j’ai pu l’écrire précédemment 😎 ).

UseCase

Dans notre exemple qui illustrera les différents types de sauvegardes : nous serons une PME qui effectue qu’une sauvegarde complète de son SI le samedi à 20h, pesant 1 To de données. Les différents types de sauvegarde permettront d’illustrer comment composer le reste de la stratégie de sauvegarde (et s’effectueront toujours à 20h, car la fenêtre de sauvegarde le permet).

 


Sauvegarde complète (full)

Fonctionnement

Généralement, une sauvegarde complète copie toutes les données de la partition ou du disque dur sélectionné vers le stockage de destination.
La sauvegarde complète est LA base pour chaque autre type de sauvegarde.

Samedi Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Full
(1 To)
Full
(1 To)
Full
(1 To)
Full
(1 To)
Full
(1 To)
Full
(1 To)
Full
(1 To)

7 To stockés pour 7 points de stockage.

Avantages [ + ]

  • Facile à mettre en place : pas besoin de connaissances techniques poussées… on sélectionne tout et on sauvegarde !
  • Fiable : la sauvegarde Full ne dépend d’aucune autre sauvegarde précédente. La restauration des données pourra s’effectuer sans erreur.

Inconvénient [ – ]

  • Longueur d’exécution : une sauvegarde complète est relativement plus longue que l’exécution d’autres types de sauvegarde (ci-dessous)
  • Besoin d’espace de stockage important pour une sauvegarde Full  : dans notre exemple, on stocke 7 To de backup pour avoir 7 points de restauration.

 


Sauvegarde incrémentale (incremential)

Fonctionnement

Le principe de la sauvegarde incrémentale est de sauvegarder uniquement les données qui ont été modifiées ou ajoutées depuis les précédentes sauvegardes complètes et différentielles.

Samedi Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Full
(1 To)
Incremential
(10 Go)
Incremential
(20 Go)
Incremential
(30 Go)
Incremential
(40 Go)
Incremential
(50 Go)
Incremential
(20 Go)

1.17 To stockés pour 7 points de stockage.

Avantages [ + ]

  • Consomme moins d’espace de stockage par rapport à la sauvegarde complète et à la sauvegarde différentielle
    (dans notre ex: 1.17 To pour 7 points de restauration).
  • Sauvegarde plus rapide qu’une sauvegarde complète.

Inconvénient [ – ]

  • Restauration d’une sauvegarde incrémentielle peut être longue : pour restaurer une donnée de mercredi soir, il faudra restaurer la sauvegarde complète (samedi) puis toutes les sauvegardes incrémentales les unes après les autres jusqu’à mercredi, soit 4 sauvegardes incrémentielles = 1.010 To à charger sur 5 sauvegardes (1To + 10Go + 20Go + 30Go + 40Go).
  • Fiabilité de la restauration d’une sauvegarde incrémentielle : elle peut être longue mais si une sauvegarde incrémentielle dans la chaîne est perdue, la sauvegarde complète est irrécupérable. Il sera donc nécessaire d’avoir au moins une sauvegarde Full périodique pour assurer un point de restauration fiable.

 


Sauvegarde différentielle (differential)

Fonctionnement

La sauvegarde différentielle intervient après une sauvegarde complète ou différentielle. Chaque sauvegarde différentielle génère un point de restauration et son contenu est constitué des modifications apportées depuis la première complète et toutes les différentielles suivantes.

Samedi Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Full
(1 To)
Differential
(10 Go)
Differential
(10+20 = 30 Go)
Differential
(30+30 = 60 Go)
Differential
(60+40 = 100Go)
Differential
(100+50 =150 Go)
Differential
(150+20 = 170 Go)

1.52 To stockés pour 7 points de stockage.

Avantages [ + ]

  • Moins de consommation d’espace sur le stockage et plus rapide qu’une sauvegarde complète.
  • Plus fiable que la sauvegarde incrémentielle. Chaque sauvegarde différentielle comprend toutes les modifications apportées après une sauvegarde complète.
    Pour restaurer une donnée de mercredi soir, il faudra restaurer la sauvegarde complète (samedi) puis la sauvegarde différentielle de mercredi = 1.010 To à charger sur 2 sauvegardes (1To + 100Go).

Inconvénient [ – ]

  • A long terme, la consommation de stockage n’est pas efficace : chaque sauvegarde différentielle duplique les données de la précédente sauvegarde différentielle + celle du jour.

 


Sauvegarde complète synthétique (Synthetic Full)

Fonctionnement

La sauvegarde complète synthétique est, grossièrement expliqué, une sauvegarde complète et une sauvegarde incrémentielle combinées. Au final, vous obtenez une sauvegarde complète du stockage, qui est mise à jour progressivement, sans données inutiles ou obsolètes. Vous disposez toujours de votre sauvegarde complète à jour à chaque sauvegarde synthétique.

Ce type de sauvegarde réduit la quantité de données stockée et accélère le processus global.

Samedi Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Full
(1 To)
Incremential
(10 Go)
Incremential
(20 Go)
Incremential
(30 Go)
Synthetic
(1 To)
Incremential
(50 Go)
Incremential
(20 Go)

2.13 To stockés pour 7 points de stockage.

Avantages [ + ]

  • Sauvegardes plus rapides (surtout dans les réseaux à faible bande passante).
  • Moins d’utilisation de la bande passante (importante sur les liaisons montantes).

Inconvénient [ – ]

  • Aucun 🙂 … enfin d’après mes recherches et lectures techniques 💻

 


Sauvegarde miroir (Mirror Backup)

Fonctionnement

Une sauvegarde miroir est proche de la sauvegarde complète : ce type de sauvegarde crée une copie exacte du jeu de données source, mais seule la dernière version de données est stockée dans le référentiel de sauvegarde sans suivi des différentes versions des fichiers. Contrairement aux autres types de sauvegarde, tous les fichiers de sauvegarde individuels ne sont pas stockés dans un seul fichier conteneur compressé / chiffré, mais séparément, comme dans la source.

Avantages [ + ]

  • Permet d’obtenir un accès direct aux fichiers de sauvegarde sans effectuer d’opération de restauration.
  • Rapidité : la sauvegarde miroir ne copie que les fichiers modifiés.

Inconvénient [ – ]

  • Espace de stockage nécessaire pour le Mirror Backup est élevé.
  • Risque élevé d’accès non autorisé et de corruption ou de mauvaise utilisation des données.
    Utilisation avec prudence : si un fichier dans la source est supprimé, le même fichier dans le «miroir» est également supprimé (erreur humaine, sabotage interne, hacking, …) perturbe directement le miroir.

 


Conclusion

Type de sauvegarde Données sauvegardées Temps nécessaire pour sauvegarde Temps nécessaire pour restauration Stockage nécessaire pour sauvegarde
Full Backup Toutes les données Le plus lent Rapide Elevé
Incremential Backup Seulement les nouvelles et les modifiées Rapide Modéré Le plus faible
Differential Backup Toutes les données depuis la dernière Full Modéré Rapide Modéré
Mirror Backup
Seulement les nouvelles et les modifiées Le plus rapide Le plus rapide Le plus élevé

Il existe encore d’autres types de sauvegarde : Reverse Incremental Backup, Smart Backup et Forever-Incremental Backup par exemple. Ils sont moins souvent utilisés mais mériterons prochainement d’apparaître dans ce sujet…. 🙂

Maintenant, à vous d’analyser vos besoins (disponibilité des données, solution simple ou élaborée, restauration régulière ou non, …) et vos contraintes (fenêtre de temps pour la sauvegarde, nombres de points de restauration nécessaires, espace de stockage à votre disposition,… ) et de vous créer votre politique de sauvegardes adaptée à votre contexte. Bonne chance.

Stay Connected !

Catégories : BackupSysAdmin

Johannes RABEYRIN

Ingénieur Systèmes et Réseaux à Sonceboz. Je vous partage mon IT (tests, connaissances, problèmes et solutions... si possible) via mon site, LinkedIn et (un peu de) tweets !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *